Blog du jeu de rôle Fluide

Articles tagués “Laurent

news 01/05/2012

Je continue à tester des tas de jeux mais j’ai déjà fait un premier pas de géant dans la refonte du système de Fluide.

Je poste ici les bases du système comme je les ai présentées sur le forum Silentdrift

Fluide serait un jeu qui se joue en campagne essentiellement. Un campagne définit en trois niveaux bien distincts.

Le premier niveau se passerais entièrement dans la communauté d’origine des PJs avec des intrigues internes ou tournant autour de la communauté. Cela est représenté par un problèmes lié à la communauté qui est définis à la création du personnage. Un objectif interne.

Par la suite les personnages quittent la communauté pour explorer le monde qui leur est inconnu. On change de style mais on reste dans la même dynamique puisque les problèmes que les joueurs vont rencontrés seront toujours liés à l’homme. Là ils vont découvrir de nouvelles façons de vivre qui ont leurs défauts et leurs qualités et chercher une réponse à un problème globale liés à l’univers de Fluide. Un objectif externe.

Le troisième stade de la campagne serait la réponse du Pj à son objectif externe, c’est à dire la création d’une communauté selon ses idéaux.

La réunion de personnages pouvant être antagonistes, est justifiée par le fait que dans la communauté de départ des personnages, on ne peut quitté la communauté qu’un jour dans l’année. Le premier jour de l’automne, on doit rester un an à aider la communauté si l’on veut y rester.

Revenons maintenant sur les personnages:

Les personnages sont des idéalistes qui ont entre 18 et 25 ans et qui vivent dans la même petite communauté.
A la création un personnage est donc définit par un objectif interne et un objectif externe.

Il est également définit par trois jauges noté de -10 à +10: Fluide, Humanité et Survivant.
A la création elles sont équivalente à zéro( on peut avoir par exemple un personnage qui a Fluide -2 Humanité +1 et Survivant +1)
Fluide représente le lien et le positionnement du personnage par rapport à l’entité du Fluide.
Humanité représente la foi du personnage en l’homme (ce qui peut être donc opposé au Fluide) et ses capacité de jugements des gens, son libre arbitre..
Survivant représente une certaine neutralité de point de vue mais aussi des capacités propre de survie, un certain pragmatisme.

Le personnage est aussi définit par 7 traits, ce qui permet de le décrire un peu mieux et de le spécialiser.

Et enfin le personnage est également définit par 7 Dés que l’on répartit dans autant de liens que l’on veut.

Chacune des trois jauges principales à une case + et une case -. Lorsque lors d’une partie un personnage fait un réussite éblouissante ou un échec lamentable. Il coche le + ou le – et à la fin du scénario il fera augmenter ou descendre de 1 la jauge concernée.
Avoir en dessous de 0 ne signifie pas forcément des malus. Un personnage ayant +4 en Fluide et combattant des personnes qui dégrade l’environnement au nom du Fluide jettera 4 dés de base. A l’inverse un personnage ayant -4 en Fluide et tentant de convaincre une population végétalienne par respect pour le Fluide que leur alimentation peut être dangereuse lancera 4 dés de base.

Venons en alors au système de résolution. Pour réussir n’importe quelle action (combat, crochetage de serrure… pour reprendre les poncifs) un personnage ne fera qu’un seul jet qui déterminera la suite de la narration. Ce jet sera constitué de D6, il détermine combien il a de dés de base ( en fonction de la jauge qu’il utilise), il en a au moins 1.
Ensuite il détermine s’il peut utiliser des traits, chaque traits rajoute un dé.
Idem pour les liens sauf qu’il rajoute autant de dés que assigné au liens en questions et enfin si cette action lui permet de se rapprocher d’un de ses objectifs il rajoute encore 1 dé.

Il lance tous ces dés et regarde tous les dés ayant fait 4 ou plus, ce sont des réussites. Plus il y a de réussite mieux l’action est réussit.

Un autre joueur ou le mj à le droit de proposer une valeur plus dure à atteindre que 4 si l’action est jugée difficile.

J’hésite également à ajouter des cases à cocher pour la résolution des objectifs internes et externes.

Pour ce qui est du rôle du Mj et de la narration:
Un partie de Fluide serait découpée en scènes. Chaque scènes serait découpé en deux phases:
-Un phase d’introduction où le Mj pose un lieu, une ambiance et/ou un élément perturbateur.
-Un phase d’action où les joueurs auraient une grande liberté d’action pour faire agir leurs personnages en rapport aux problèmes apportés par le Mj lors de la phase précédente et pour faire avancer leurs personnages dans la résolution de leurs problèmes.

Le Rôle du mj dans Fluide:

-Il contrôle le Fluide, une intelligence étrange, très différentes de la notre qui contrôle tout l’écosystème avec qui les Pjs sont sensés vivre plus au moins en symbiose.

-Il contrôle la perplexité des Pnjs face aux idées marginales des Pjs

-Il peut contrôler d’éventuels ennemis, humains la plupart du temps ( Rétrogrades, autres élus…) et parfois liées au Fluide également mais cela sera toujours justifié par une raison humaine (les créatures du Fluide n’attaque pas sans raisons)

Voila ce sont un peu les idées de bases, je continuerais à poster l’avancement du projet et des articles de fond également. D’ici quelques mois je pense que le jeu sera prêt pour d’éventuels playtests et relectures bénévoles, je le redirais en temps mais si cela vous intéresse je vous enverrais un PDF d’un version test.


Le Fluide

Le Fluide est une entité. L’écosystème est comme le corps du Fluide. A l’image de votre corps qui est composé de pleins d’organismes (globules blancs…etc) les créatures du Fluide sont les organismes du corps du Fluide, corps qui n’est autre que l’écosystème de la planète entière.

Bien sur les créatures du Fluide ont leur volonté propre (sauf peut être ces étrange mutants humanoïdes) mais cet écosystème vit en parfaite harmonie et ce régule tout seul, jamais il ne sera en déséquilibre et l’homme est la seule écharde dans son pied.

Les espèces qui sont totalement intégrées dans cette écosystème sont:

-les mutants dont personne ne sait grand chose, ils répugnent tout le monde et l’idée qu’autrefois ils étaient humains dégoute, ils sont l’un des tabous de cette société et sont même considérés à certains endroit comme une légende.

-les hybrides eux sont totalement intégrés à l’écosystème, ils vivent très simplement ce content de peu et ne se projète pas dans l’avenir. Les humains leurs jalouse leurs insouciance mais il existe une part de fantasme également, les hybrides ont des physiques étrange en partie animales mais sont parfois très beaux et n’ont à se préoccuper de rien, de plus leurs sexualité est relativement débridée.

Les rétrograde eux bien sur représente la véritable écharde de ce monde presque parfait, bien souvent ils haïssent le Fluide et s’y oppose. Ils sont les seul dont l’organisme est dépourvu du Fluide.

Les élus sont à la limite entre les deux. Ils entretiennent une relation étrange avec le Fluide, celui-ci dispose d’une intelligence différentes à la leurs et ils ne le comprennent pas, autant que lui ne comprend pas vraiment les humains. Le Fluide les laisse vivre tant qu’ils ne l’agresse pas trop mais bien évidemment le mode de vie des humains rend cela très difficile. C’est pourquoi les élus entre souvent en contact avec le Fluide. Le Fluide est présent en eux, il leur suffit de se concentrer pour lui parler, cela se fait à une échelle de sensation propre, les rétrogrades et les humains de notre époque ne peuvent la comprendre. Ainsi le Fluide est devenu un objet de culte pour la plupart des élus, la plupart des communautés ont un temple et un prêtre et se réunissent régulièrement pour tous entrer en communion avec le Fluide et lui exprimer leur respect et leur volonté de continuer à vivre en harmonie avec lui. Le Fluide ne répond jamais vraiment hormis par des phénomènes naturels. Il peut ainsi favoriser la pousse de plantes mutantes comestibles dans une communauté très respectueuse du Fluide et de la nature. Un élu seul peut également entré en communication avec le Fluide pour tenir de lui demander une faveur comme repousser une branche d’un arbre gênant le passage par exemple ou alors pour demander pardon pour avoir été irrespectueux de la nature par exemple.

La relation avec la Fluide sera représentée par une jauge dans le jeu, 0 étant un élu moyen, +10 un mutant et -10 un rétrograde, +5 étant un prêtre du Fluide par exemple. Cette jauge fluctuera selon les actions et le positionnement du personnage par rapport au Fluide. Le système prendra en compte le fait que dans certain cas très rare on a déjà vu des personnes trop en harmonie avec le Fluide commencées à muter pour devenir de véritable mutant et d’autres s’éloigner de lui et voir leur corps rejeter douloureusement le Fluide et devenir des rétrogrades. Ce sont des cas rare mais qui seront possibles pour les personnages du jeu de rôle Fluide.

 

 


Genèse (suite) La catastrophe, les divisions de la race humaine

Voila la suite, dorénavant je vais essayer de poster au moins un article par semaine.

A l’aube du 10ème anniversaire de l’armistice, le Fluide muta et acquit ainsi le moyen de se propager dans l’air. S’en était alors finit de notre civilisation, en deux mois il contamina toutes les cellules vivantes de la planète et entraina une mutation en règle de tout l’écosystème.

La flore et le plupart des animaux survécurent plutôt bien à leurs mutations radicales mais les mammifères et particulièrement l’Homme souffrirent beaucoup. Même pas 1% des humains survécurent aux mutations de leurs organisme par le Fluide (une hypothèse courante est que cela est due à la complexité de notre organisme) et pour ceux qui survécurent les symptômes furent semblables aux contaminés de la Sibérie: des plaques sur le corps qui finissent par transformer l’épiderme en squelette externe et des transformations hideuses qui finissent par faire ressembler l’individu à un être insectoïde.

Ces mutants sont une population étrange du monde de Fluide sur laquelle je reviendrais dans d’autres articles. Il y eu d’autres survivants, les plus évidents furent ceux que l’on nomme aujourd’hui les « rétrogrades », c’est sont des privilégiés ayant eu accès à un antidote contre l’infection du Fluide qui fut découvert trop tard pour être fabriqué en série. La plupart d’entre eux furent donc des hommes importants politiquement ou économiquement. Très tôt on a noté chez eux une idéologie peu répandu dans les autres communautés du monde de Fluide, ils souhaitent ardemment le retour de la civilisation du monde passé. Ils considèrent que ce n’est pas à un virus de décider de la fin de millénaire d’évolution. D’où leur nom de rétrogrades, ils sont enclavés et luttent contre le monde entier.

A l’opposé de cette idéologie on a les élus: Lors de la grande contamination certaine personnes très ouvertes d’esprit virent dans le Fluide un destin mérité pour l’humanité, la revanche de l’écosystème sur les méfaits des Hommes. Ils acceptèrent le Fluide en eux, cet état de fait est unique dans le monde animal. Leurs descendants ont hérités de ces caractéristiques, le Fluide leur laisse le libre arbitre malgré sa présence dans leur organisme s’ils vivent en harmonie avec les autres créatures du Fluide et l’écosystème en général. Ils n’ont pas de place dans ce monde et peuvent devenir des mutants en se laissant happé par leur liens si particulier avec le Fluide ou au contraire rompre ce liens et devenir tel que les rétrogrades. Les joueurs seront amenés à jouer des élus dans le livre de base (je l’espère des extensions sortiront qui permettront de jouer les autres races).

La dernière espèce descendante des humains dans ce monde est l’espèce hybride. Les hybrides sont nés lors de la grande contamination, on l’a vu le Fluide peut créer un nouvel organisme complet à partir de deux organismes contaminés et morts depuis peu. Les hybrides sont donc le résultat de cette capacité, ils sont la fusion de corps humains et animal n’ayant pas supportés leur mutation. Ce sont des humanoïdes avec des attributs animaux. Ils vivent dans les ruines des villes où ils peuvent batifoler et vivre dans l’insouciance. Ils n’ont pas de véritable culture, ils vivent plutôt comme des enfants.

La prochaine fois je parlerais plus précisément du Fluide, c’est une notion cruciale qui n’est pas forcément très claire.


Genèse de l’univers de Fluide

Alors tout d’abord je tiens à dire que l’écriture du jeu comme la conception des règles avancent à grands pas. J’ai pu tester le système pour la première fois samedi soir et j’ai déjà effectué les modifications nécessaires liées à ce premier essai.

Donc un nouvel article pour vous présentez plus en détails ce que sera l’univers de Fluide.

La chronologie de cette univers où la terre à changée de visage commence au milieu du 21ème siècle où une guerre mondiale éclata qui en entraina une autre plus ciblé sur le territoire sibérien. Celle-ci dura jusqu’en 2073.

La Sibérie fut alors le premier champ de bataille visible de l’espace, un cloaque d’immondice marqué par l’utilisation de tous les types d’armes bactériologiques ou nucléaires imaginables. C’est là que naquit le Fluide.

En effet dans ces ruines se développa un étrange virus. Les personnes contaminées se voyaient perdre l’usage de certaines parties de leurs corps qui se couvraient alors de plaques affreuses. Puis elle perdaient la raison quand elles n’étaient pas emportées par la maladie après avoir souffert horriblement en voyant leurs corps dépérir et se modifier atrocement. On remarqua également la naissance d’algues étranges, puis de plantes de plus en plus complexes. Un étrange écosystème était entrain de naitre sur l’ancien champ de bataille, toutes les cellules de ces organismes étaient contaminées mais elles semblaient ne pas en souffrir.

Cela ne permis pas de trouver un vaccin malgré le fait que toutes la communauté scientifique avait les yeux rivés sur la Sibérie. Huit ans s’étaient écoulés, le virus avait évolué. Les mutations sur des sujets contaminés semblaient se stabilisées plus souvent mais aussi se généralisées. Les patients survivaient de plus en plus mais leurs corps mutaient presque entièrement et la folie s’emparait d’eux. Une étrange découverte fut également faite cette année là, parfois les cellules mortes infectées par le Fluide subsistaient indépendamment les unes des autres et cherchaient à se réunir pour former un nouveau corps vivant même si cela ne pouvait avoir lieu que peu de temps après la mort de l’organisme porteur. Cela accentua l’engouement scientifique envers le Fluide.

Plus de neuf ans après son apparition quelques chose se passa avec le Fluide. Alors que le monde entier s’apprêtait à célébrer les dix ans de la fin de la guerre, le Fluide muta plus que jamais et trouva le moyens de se répandre dans l’air. On ne sait pas si cela est due à une mauvaise manipulation scientifique ou à l’évolution exponentielle du virus mais cela arriva et en l’espace de deux mois la surface de la planète terre fut changée à jamais…

Prochainement: la catastrophe et « le Fluide comment ça marche ? »


Lancement du blog

Voila je me lance je crée un blog pour parler de l’avancement de mon projet de jeu de rôle : Fluide

Fluide en deux mots (ou peut être un peu plus) qu’est-ce que c’est ?

Et bien, c’est un univers qui est le fruit d’une réflexion personnelle sur le genre post-apocalyptique (abrégé post-apo) dont je suis très friand.

J’ai pris le temps de construire un univers et un style de jeu permettant de repousser les limites traditionnelles du post-apo en jeu de rôle qui sont la plupart du temps: la survie ou les affrontements pour des ressources dans un monde détruit par une catastrophe. Les univers post-apo sont bien souvent très violents et il est courant de voir disparaitre son personnage aussi vite qu’il est apparu.

Fluide prend donc le contrepied de cela et se déroule dans un univers en apparence paisible ou la violence pure n’est pas monnaie courante.

Au 22ème siècle les hommes vivent au milieu d’un écosystème mutant (mais harmonieux) contrôlé par une entité qui a infectée toutes cellules vivantes: le Fluide. La civilisation humaine n’est plus que l’ombre d’elle même mais la vie continue et le choix d’un retour à une vie plus simple a permis à quelques hommes de survivre : les élus.  Mais tout le monde n’est pas d’accord avec cela et des questions idéologiques et métaphysiques viennent brouillées cette vie paisible ainsi que des problèmes sociaux en somme très humains.

Je développerais bien sur, tout cela plus en profondeur dans de prochains articles.

A noter que je suis actuellement en plein travail de Game Design sur ce jeu et que pour cela je suis aidé par les membres du forum Silentdrift.

Aller à cette adresse pour voir l’avancé du jeu :  http://www.silentdrift.net/forum/viewtopic.php?f=11&t=2579

Laurent