Blog du jeu de rôle Fluide

Uncategorized

Monostatos est sortit !

Je me rends compte que je ne rends pas assez à Silentdrift tout ce qu’il m’apporte. Silentdrift c’est un forum de réflexion et d’aide à la création sur le jeu de rôle. Un sorte de clone français du forum américain The Forge. Sur Silentdrift on fait également la promotion de l’indépendance dans le jeu de rôle.

De cette manière trois jeux ont déjà été auto-édités par des silentdriftiens : Sens, jeu de science fiction philosophique et métaphysique de Romaric Briand (Un jeu en plusieurs tome dont deux sont déjà sortis et également un écran accompagné d’un supplément philosophique). Prosopopée un jeu de rôle onirique et altruiste sans maître de jeu de Frederic Sintes que je vous conseille également vivement et dont je reparlerais sûrement ici.

Et récemment Monostatos de Fabien Hildwein dont je vais parler plus longuement ici.

 

J’avais réellement pris mon pied en jouant à Sens ou à Prosopopée mais quand j’ai reçu mon exemplaire de Monostatos j’ai été carrément ému. Cela vient sûrement du fait que j’apprécie beaucoup Fabien et que j’avais bêta testé le jeu (j’avais bêta testé Prosopopée mais il est paru presque tout de suite) mais je pense que j’ai ressentis sincèrement la concrétisation d’un travail de plusieurs années sur un projet tenant vraiment très à cœur à l’auteur.

J’avoue je me suis dis que quand ça m’arrivera pour Fluide j’aurais de quoi être fier mais là n’est pas la question.

 

Je pense que vu ce que j’ai écris avant vous vous en doutez mais je ne vais pas être objectif, je suis conquis par ce jeu à 200 %, je suis donc là pour vous faire une critique positive et subjective.

 

Tout d’abord sur la forme. Ce fut une grande surprise, tout les jeux que j’avais reçu de Lulu jusque là m’avais un peu déçu dans leur forme mais là j’ai littéralement adoré. La maquette est vraiment bien, les couleurs sont bien choisies et le texte est très clair. Pour moi le hic serait les illustrations qui sont très belles mais un peu trop sombre je pense, un copain à moi m’a dis qu’il trouvait que du coup ça ressemblait un peu à celles de Sens et je crois que c’est ça qui me dérange un peu, pour moi Monostatos n’est pas un jeu aussi Dark.

D’ailleurs Monostatos de quoi ça parle ? Ce jeu permet de jouer des histoires de héros rebelles épique avec une puissance quasi-mythologique s’opposant à un dieu, le fameux Monostatos, ayant massacré les anciens dieux pour s’autoproclamer dieu unique de l’humanité. Tout cela dans un monde d’Heroic Fantasy désertique et aride qui rend la vie difficile aux Hommes dont la technologie est à un niveau très bas inspirés des anciennes civilisations du désert. Les héros sont bien souvent issus de cultures ayant été détruites par Monostatos et sont culte, votre but sera donc de combattre l’influence du culte sur les habitants du désert et peut être au cours d’une campagne épique détruire Monostatos lui-même. Le Maître de jeu n’aura que le lieu où se déroule la partie à créer et il aura pour but de jouer le culte de Monostatos s’opposant farouchement aux personnages des joueurs. Les joueurs eux auront un grand pouvoir sur la narration et devront accumuler des points de puissances pour combattre le culte qui leurs permettront de gagner des points de désirs leurs permettant de se rapprocher de leur but.  

Nous sommes donc à un jeu original au game design très travaillé (qui m’a permis de faire la partie la plus épique de ma vie) et à l’univers cohérent et riche. Le jeu est d’ailleurs très bien écrit et nous présente de façon clair mais aussi relativement poétique ce monde désolé et les mécaniques permettant à nos héros de combattre Monostatos. L’auteur à même eu le talent d’exprimer des revendications politique de façon subtile dans la description des lieux fameux de l’univers de jeu.

De plus le jeu fournis des conseils fort utiles pour appréhender le jeu et il est possible de jouer rapidement puisque 5 prétirés et une dizaine de lieux sont fournis ave le jeu.

 

Personnellement j’ai été doublement conquis par ce jeu. J’ai été conquis une première fois quand j’y ai joué, j’ai découvert une nouvelle façon de jouer au jeu de rôle qui fonctionne à la perfection. Et j’ai été conquis à nouveau quand j’ai lu le jeu parce que ça lecture fut vrai régal. Maintenant j’attend d’être conquis une troisième fois quand je le masteriserais.

 

Ha oui, une dernière chose, l’auteur a compris que dans Heroic Fantasy il y a deux mots : Héroïque puisque le jeu nous propose de jouer des rebelles qui affrontes rien de moins qu’un dieu (de plus selon le système personne ne peut être ridiculisé) et fantaisie c’est-à-dire que le jeu est à la fois : une allégorie de notre époque, une monde fantastique et un univers où l’onirisme reste présent.

Image

 

 

http://www.lulu.com/shop/fabien-hildwein/monostatos/paperback/product-20395200.html

Publicités

Concours démiurges en herbe

Bonjour, tout le monde je continue d’écrire Fluide mon jeu de rôle post-apocalyptique écolo et je l’espère plein d’onirisme avec des règles permettant aux joueurs de se consacrés aux problèmes sociaux et moraux de leurs personnages tout en ayant la liberté d’imaginer de belles choses.

En ce moment je fais un petite pause dans l’avancement du jeu qui à beaucoup progressé cet été, je prend quelques semaines de vacances. Et je compte bien profiter de la fin de mes vacances pour participer pour la première fois au concours Démiurges en herbe organisé par l’association Forgesonges. Le principe est simple: écrire un jeu de rôle en 15 jours sur un thème imposé et les 15 jours suivant lire et noté trois jeux écrit par d’autres.

Il n’y a pas spécialement de prix et j’ai surtout envie de le faire parce que j’aime beaucoup l’exercice qui consiste à écrire un jeu de rôle et à imaginer son concept. Ça se trouve que je vais me casser les dents mais quoiqu’il arrive ce sera une belle expérience.

http://forgesonges.org/demiurges/

 

 


Moi roliste

Ma contribution a « Moi, Roliste »: http://moiroliste.tumblr.com/

Moi, Roliste:
Je m’appelle Laurent, je suis étudiant et salarié à la fois et je vis avec ma fiancée (je ne suis donc pas un asocial  qui vit dans une grotte et je dois dire que ma situation est celle de presque tous les rôlistes que je fréquente).
J’ai actuellement 21 ans et cela doit faire 9 ans que je joue aux jeux de rôle avec des périodes très actives et parfois presque une année entière sans jouer (mais au final ça a toujours fini par me manquer). En ce moment c’est plutôt une période active puisque depuis quelques mois je me suis imposé une moyenne de 1 partie par semaine minimum ce qui me permet de tester pleins de jeux et ce qui m’aide dans la rédaction de mon propre jeu « Fluide » que j’aimerais un jour auto-éditer.
Il faut savoir que pour moi le jeu de rôle est le loisir le plus sincère auxquels j’ai joué, personne n’en vie en France à ma connaissance et le loisir en tant que tel ne pousse les gens aux rivalités par ambition mais au contraire à une sincérité et une entraide des personnes.
Le jeu de rôle nous pousse en plus de par son essence même à comprendre les diversités de points de vues puisque l’on va incarner des personnages d’horizons divers et aux opinions parfois très différentes des notre. Je suis par exemple pacifiste et non violent et il m’a déjà été donné de jouer des personnages faisant partie d’un corps militaire ou se battant pour une cause de façon clandestine.  Bien évidemment cela n’a pas changé mon opinion sur le sujet mais m’a donné une expérience de vie (virtuelle donc inoffensive) qui m’a permis d’élargir mes horizons pour comprendre des points de vue contraire au miens. Cela est très vrai pour les univers fantastique ou de science-fiction (qui sont les plus répandus en jeu de rôle) qui nous permettent d’entrevoir des cultures et des modes de vie différents ne pouvant exister à notre époque mais cela au final nous sert toujours dans notre vie de tous les jours, comme dans le cinéma (que j’étudie) ou la littérature ces univers sont des allégories de notre monde actuel. Je tiens également à parler de jeux comme Psychodrame de Frederic Sintes ou Breaking the Ice de Emily Care Boss qui sont des jeux totalement dénué de fantastique se déroulant de nos jours et souvent liés à des problèmes sociaux ou sentimentaux entre personnes , si cela n’est pas une expérience utile dans nos relation avec les gens, je ne sais pas se que c’est, jouer un homosexuel dans un de ces jeux serait très salvateur pour un homophobe si vous voulez mon point de vue.
Je dois également vous parlez des vertus éducatives du jeu de rôle pour moi, j’ai fais un cursus littéraire donc l’histoire et la philosophie était au centre de mes études au Lycée mais depuis j’ai totalement cessé de les pratiquer s’il n’y avait eu le jeu de rôle. Sens Hexalogie de Romaric Briand m’a permis de m’intéresser à nouveau à la philo et de plus à des auteurs comme Ludwig Wittgenstein qui n’était même pas au programme scolaire (en tout cas il y a trois ans). J’ai également redécouvert tout un pan de l’histoire de la France avec le jeu Montségur 1244 auxquels j’ai eu l’agréable surprise de jouer avec une jeune fille (et oui je connais des filles rôlistes et presque autant que d’hommes) originaire de la région de Montségur et imprégnée de l’histoire cathare, histoire qui soi dit en passant ne m’avait jamais été enseignée à l’école. Cela m’a ouvert sur le pouvoir de la foi pour certaines personnes (et que dire de Dogs in the Vineyard de Vincent Baker où l’on joue des Mormons au 19 ème siècle en Amérique du nord?).
Je vais terminer sur l’intérêt d’une telle démarche, pour moi il faut démystifier le jeu de rôle. J’ai souffert de sa mauvaise réputation au début de ma pratique, mes parents quand j’étais un tout petit garçons avaient acheté l’Oeil Noir dans un magasin (c’est mon père qui était intéressé) mais suite à la mauvaise presse de mon loisir favori dans les médias, ils n’essayèrent même pas d’y jouer une seule fois, cela ne m’aida pas dans mon entreprise de jouer à ce genre de jeu « bizarre » après avoir vu une partie dans un dessin animé (le laboratoire de Dexter) mais le plus dur fut sûrement d’apprendre à jouer au jeu de rôle tout seul (en effet c’est pas évident sans exemple, sûrement l’un des défaut principal des jeux de rôle qui semblent un peu s’atténuer dans les jeux plus récents). Heureusement Internet et une communauté des plus agréables m’ont aidé à découvrir cette pratique et c’est avec plaisir que je constate qu’elle se porte toujours aussi bien aujourd’hui. Merci le jeu de rôle et merci aux rôlistes.      


En passant

Un post pour di…

Un post pour dire que l’écriture et les playtest avancent et pour remercier le webzine http://scriiipt.com/ de faire de la pub à mon projet !


Je me rend compte que je n’aurais pas du parler du système de Fluide aussi vite, puisque il  va encore beaucoup évoluer et changer au vu des test mais bon ça tracera un historique pour ceux qui ont envie de voir l’évolution du truc. Et un jeu de rôle se définie plutôt par son système. Ce que vous pouvez être sur c’est que le système de Fluide sera imprégné des jeux que je teste en se moment  et que le joueurs auront une grande place pour exprimer leur créativité.

Je copie ici mon post de présentation sur le forum narratviste.eu, je parle de l’indépendance de l’artiste et des jeux que j’ai testé ces 2 ou 3 derniers mois. Je pense que ça éclairera pas mal de lanterne sur mes envies pour Fluide.

Voila je m’apelle Laurent Fidelle, je suis roliste depuis 2003, j’ai toujours été interessé par l’originalité dans les jeux de rôles et la créativité des jeux de rôles dit « amateur » c’est à dire disponible gratuitement sur le net. J’étais attiré par la créativité apporté par ce mode de fonctionnement, j’ai également toujours aimé les jeux à petit tirage dont l’auteur faisait lui même la promo comme les chroniques de katura, subabysse ou les jeux de la boite à polpette par exemple. J’aimais aussi beaucoup le site de téléchargement indie rpg.net, j’ai notemment masterisé à larme de rouille, à wushu ou à charognard lors de leur sortie.

J’étais donc un bon candidat pour apprécier le jeu de rôle indépendant mais par contre je ne m’interessais absolument pas aux systèmes de jeu, j’étais encore très jeu de rôle classique.

Tout a comencé en réalité il y a un an, lorsque j’ai découvers le jeu de rôle Sens hexlogie, jeu totalement indépendant au sens économique avec un système très différent de tout se que j’avais vu (mais toujours classique malgré l’absence de dés). Le déclic a eu lieu il y à peu puisque au fil des mois j’ai commencé à masterisé Sens puis à trainer sur le blog de la cellule et par extension sur le forum silentdrift dont les membres m’ont fait comrpendre l’importance d’un système à usage unique permettant aux joueurs de créer de la narration et totalement ancré dans un seul jeu comme le sont en fait les rêgles des jeux de sociétés. Depuis j’ai joué (dans l’ordre) à Prosopopée de Fredric Sintes, Monostatos de Fabien Hildwein, Slay With Me de Ron Edwards, Montségur 1244 de Frederik J. Jensen, Remember tomorrow de Gregor Hutton, Lady Blackbird de John Harper, Dogs in a Vinyard de Vincent Baker, Archipelago de Matthijs Holter, On Mighty Thews de Simon Carryer et My Life With master de Paul Czege et j’en oublie peut être. Je ne serais pas contre l’idée de jouer encore à des jeux de rôles classiques (surtout de vieux jeux) mais au moins en terme de système je considère que les jeux forgiens sont bien meilleurs et comme vous avez pu le voir (j’ai joué à tous ces jeux en l’espace de 2 ou 3 mois) je ne joue plus qu’à ce type de jeu.

De plus l’indépendance est pour moi importante pour un artiste quel que soit son art ( j’ai par exemple créé un label de musique pour aider à promouvoir des artistes indépendants) et c’est pareil pour le jeu de rôle. Je développe moi même à l’heure actuelle un jeu appelé Fluide qui suivra le même modèle économique que Sens hexalogie.

Quelques liens:

le post retranscrit ici :http://www.narrativiste.eu/forum/presentations/a-la-demande/#p713

Le Forum silentdrift, la référence française, ou est développé Fluide http://www.silentdrift.net/forum/index.php

Le blog de la cellule et son super podcast http://cellulis.blogspot.fr/

Parce que l’édition ça peut être génial :http://www.bah-editions.fr/


news 04/04/2012

Juste un petit article de news histoire de dire que je suis encore vivant et que le projet avance.

Je n’ai pas poster depuis un moment parce que je suis presque repartit à zéro à propos du système de Fluide. La convention Ludesco m’a fait comprendre que des manques du jeu. Depuis je teste un maximum de jeu pour être sur de faire un bon système et un tout cohérent avec les propos de mon jeu.

Donc là je suis un peu en pause au niveau de l’écriture mais après tout c’est ça l’avantage d’être indépendant, je n’ai pas de date butoir ! et puis pour ceux qui suivent l’avancement du projet ne vous inquiétez pas j’écris quand même.


news 15/03/2012

Bonjour je fais un petit communiqué pour dire qu’il n’y aura pas d’article cette semaine parce que demain je vais à Ludesco, convention suisse de jeu de rôle plutôt tournée vers le jeu de rôle indépendant.

http://www.ludesco.ch/

J’y serais pour jouer pas pour présenter mon jeu, hé oui il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs.

Deuxième chose, une nouvelle plutôt agaçante, mon compte Twitter à semble t’il été hacké mardi puisque Lundi soir tout allait bien et mardi soir quand je me suis connecté mon compte avait été suspendu. Je suis en attente d’une réponse de la part de twitter pour des explications parce que je n’ai reçu aucun mail pour m’avertir et je ne connais même pas la raison de la suspension. si vous avez des infos ou si vous avez vu des twittes bizarres ce jour là merci de me prévenir. mon adresse mail: soulcloneathotmail.fr

Néanmoins pour ne pas vous laissez sur votre faim cette semaine si vous êtes fidèles à notre rendez vous hebdomadaire je vais vous parlez de « Aguirre la colère de dieu » film de Werner Herzog avec le majestueux Klaus Kinski dans le rôle d’un conquistador descendant le fleuve amazone sur un radeau et devenant fou. Ce film n’a rien à voir avec Fluide (hormis le rapport important entre homme et nature) mais je vous conseil fortement sa bande originale qui est signé par le groupe de krautrock allemand Popol Vuh. Ces plages ambiantes et psychédéliques sont du premier choix pour sonoriser vos parties de Fluide !

Je vous laisse découvrir et bonne écoute !

et puis hop en bonus un super court métrage donc les décors de la ville peuvent être une inspiration pour Fluide http://www.youtube.com/watch?v=doteMqP6eSc&fb_source=message