Blog du jeu de rôle Fluide

Moi roliste

Ma contribution a « Moi, Roliste »: http://moiroliste.tumblr.com/

Moi, Roliste:
Je m’appelle Laurent, je suis étudiant et salarié à la fois et je vis avec ma fiancée (je ne suis donc pas un asocial  qui vit dans une grotte et je dois dire que ma situation est celle de presque tous les rôlistes que je fréquente).
J’ai actuellement 21 ans et cela doit faire 9 ans que je joue aux jeux de rôle avec des périodes très actives et parfois presque une année entière sans jouer (mais au final ça a toujours fini par me manquer). En ce moment c’est plutôt une période active puisque depuis quelques mois je me suis imposé une moyenne de 1 partie par semaine minimum ce qui me permet de tester pleins de jeux et ce qui m’aide dans la rédaction de mon propre jeu « Fluide » que j’aimerais un jour auto-éditer.
Il faut savoir que pour moi le jeu de rôle est le loisir le plus sincère auxquels j’ai joué, personne n’en vie en France à ma connaissance et le loisir en tant que tel ne pousse les gens aux rivalités par ambition mais au contraire à une sincérité et une entraide des personnes.
Le jeu de rôle nous pousse en plus de par son essence même à comprendre les diversités de points de vues puisque l’on va incarner des personnages d’horizons divers et aux opinions parfois très différentes des notre. Je suis par exemple pacifiste et non violent et il m’a déjà été donné de jouer des personnages faisant partie d’un corps militaire ou se battant pour une cause de façon clandestine.  Bien évidemment cela n’a pas changé mon opinion sur le sujet mais m’a donné une expérience de vie (virtuelle donc inoffensive) qui m’a permis d’élargir mes horizons pour comprendre des points de vue contraire au miens. Cela est très vrai pour les univers fantastique ou de science-fiction (qui sont les plus répandus en jeu de rôle) qui nous permettent d’entrevoir des cultures et des modes de vie différents ne pouvant exister à notre époque mais cela au final nous sert toujours dans notre vie de tous les jours, comme dans le cinéma (que j’étudie) ou la littérature ces univers sont des allégories de notre monde actuel. Je tiens également à parler de jeux comme Psychodrame de Frederic Sintes ou Breaking the Ice de Emily Care Boss qui sont des jeux totalement dénué de fantastique se déroulant de nos jours et souvent liés à des problèmes sociaux ou sentimentaux entre personnes , si cela n’est pas une expérience utile dans nos relation avec les gens, je ne sais pas se que c’est, jouer un homosexuel dans un de ces jeux serait très salvateur pour un homophobe si vous voulez mon point de vue.
Je dois également vous parlez des vertus éducatives du jeu de rôle pour moi, j’ai fais un cursus littéraire donc l’histoire et la philosophie était au centre de mes études au Lycée mais depuis j’ai totalement cessé de les pratiquer s’il n’y avait eu le jeu de rôle. Sens Hexalogie de Romaric Briand m’a permis de m’intéresser à nouveau à la philo et de plus à des auteurs comme Ludwig Wittgenstein qui n’était même pas au programme scolaire (en tout cas il y a trois ans). J’ai également redécouvert tout un pan de l’histoire de la France avec le jeu Montségur 1244 auxquels j’ai eu l’agréable surprise de jouer avec une jeune fille (et oui je connais des filles rôlistes et presque autant que d’hommes) originaire de la région de Montségur et imprégnée de l’histoire cathare, histoire qui soi dit en passant ne m’avait jamais été enseignée à l’école. Cela m’a ouvert sur le pouvoir de la foi pour certaines personnes (et que dire de Dogs in the Vineyard de Vincent Baker où l’on joue des Mormons au 19 ème siècle en Amérique du nord?).
Je vais terminer sur l’intérêt d’une telle démarche, pour moi il faut démystifier le jeu de rôle. J’ai souffert de sa mauvaise réputation au début de ma pratique, mes parents quand j’étais un tout petit garçons avaient acheté l’Oeil Noir dans un magasin (c’est mon père qui était intéressé) mais suite à la mauvaise presse de mon loisir favori dans les médias, ils n’essayèrent même pas d’y jouer une seule fois, cela ne m’aida pas dans mon entreprise de jouer à ce genre de jeu « bizarre » après avoir vu une partie dans un dessin animé (le laboratoire de Dexter) mais le plus dur fut sûrement d’apprendre à jouer au jeu de rôle tout seul (en effet c’est pas évident sans exemple, sûrement l’un des défaut principal des jeux de rôle qui semblent un peu s’atténuer dans les jeux plus récents). Heureusement Internet et une communauté des plus agréables m’ont aidé à découvrir cette pratique et c’est avec plaisir que je constate qu’elle se porte toujours aussi bien aujourd’hui. Merci le jeu de rôle et merci aux rôlistes.      

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s